Time to read
1 minute
Read so far

Digital Natives vs dirigeants d’entreprises : le choc des cultures - Etude Citrix

lun 19/07/2021 - 13:08
Image
 the born digital effect

Les Millenials, composés de travailleurs des générations Y (nés entre 1981 et 1996) et Z (nés après 1997) sont les premiers à avoir grandi dans un monde entièrement numérique. Surnommés Digital Natives, ils sont aujourd’hui, 2,4 Mrds dans le monde et représentent 32% de la population mondiale et 23% des Français. Dans le monde du travail, cette jeune génération questionne par ses modes de fonctionnement et ses aspirations. Citrix a ainsi mené une étude intitulée The Born Digital Effect dont résultats montrent certaines divergences. En effet, les dirigeants sont déconnectés des aspirations profondes des natifs du numérique, alors que ceux-ci pourraient leur rapporter des gains substantiels.

Une génération incomprise …

Ces jeunes diplômés, qui baignent depuis leur enfance dans les nouvelles technologies, possèdent une vision du monde du travail différente de celle des générations précédentes.

Face à un environnement professionnel incertain exacerbé par la pandémie, les jeunes travailleurs mettent avant tout l’accent sur divers aspects de la vie au bureau, comme la stabilité et la sécurité (87 % dans le monde et en France) ainsi qu’un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée (87 % dans le monde et 88% des Français).

… face aux nouvelles normes du travail

Tandis que les dirigeants pensent à l’inverse que cette génération valorise l’accès aux dernières technologies sur le lieu de travail ainsi que les opportunités de formation. Ceux-ci surestiment également l’attrait du bureau. Preuve en est : 58 % des dirigeants dans le monde (et 63% en France) pensent que les jeunes travailleurs voudront passer la plupart ou la totalité de leur temps à travailler au bureau alors que 90 % des digital native ne souhaitent pas revenir au bureau à temps plein après la pandémie, lui préférant un modèle hybride. Car, même s’ils préfèrent travailler à distance, les travailleurs de cette génération reconnaissent que l’interaction sociale est cruciale dans un contexte professionnel (68 % dans le monde et 62% en France).

En 2020, les digital native constituaient déjà la majorité de la main-d'œuvre mondiale. Petit à petit, ils continuent de gravir les échelons de l'entreprise et sont amenés à jouer un rôle essentiel à l’avenir, notamment dans la reprise post-pandémique. Il est donc nécessaire de leur créer un environnement dans lequel ils peuvent s’épanouir et contribuer à l’avenir de l’entreprise.

Véritables atouts, les digital native permettraient de générer 1 900 milliards de dollars de bénéfices supplémentaires aux entreprises. Les dirigeants et les managers devraient donc s’interroger davantage sur la façon de les attirer et plus important encore, de les retenir.

Pour en savoir plus sur les digital natives et la création d’un environnement dans lequel ils peuvent s’épanouir et contribuer à l’avenir de l’entreprise, cliquez ici et téléchargez un exemplaire gratuit de The Born Digital Effect.

Rubriques

Domaine

societes

Publié le