Time to read
3 minutes
Read so far

Enquête Lucca : télétravail et expérience collaborateur

ven 14/01/2022 - 07:24
Image
 lucca

Malgré un contexte plus que favorable à la digitalisation des processus RH, l'étude menée par Lucca met en lumière que les investissements logiciels se limitent aux outils de communication à distance et non à l'hybridation de la collaboration ou à la QVT.

En octobre et novembre 2021 Lucca, éditeur de solutions RH, a mené une étude auprès de près de 800 RH et Office managers, sur l'engagement collaborateur et la qualité de vie au travail à l'ère de l'hybride.

“La transformation numérique des entreprises a été accélérée par la crise sanitaire. Cette digitalisation a créé une vague d'équipement dans les organisations mais les logiciels de suivi du bien-être au travail et les outils professionnels de gestion du télétravail sont encore délaissés.” analyse Damien Grandemenge, DG de Lucca.

Principaux enseignements de l'étude

  •     Dans 80% des entreprises, 1 salarié sur 2 est en télétravail ponctuel et régulier, et 10% des répondants sont uniquement en télétravail complet.
  •     80% des entreprises ont déclaré privilégier les outils de visioconférence et de messagerie instantanée pour s'adapter au modèle hybride.
  •     72% des répondants se disent prêts à payer pour un outil de gestion du télétravail.
  •     43% mènent des enquêtes QVT auprès des salariés, mais seulement 18% les sondent au moins une fois par trimestre.
  •     18% seulement utilisent des logiciels professionnels de QVT.

 
Ces résultats peuvent paraître étonnants. Bien que tout le monde parle de télétravail, de Flexi Travail, de collaboration hybride, on constate que les investissements en solutions adaptées ne suivent pas les intentions.

Selon Damien Grandemenge :

“Les entreprises ont su s'adapter en urgence au début de la crise en se concentrant sur l'essentiel : la continuité de l'activité. L'intégration de nouvelles solutions pour aller vers une réelle hybridation n'était pas d'actualité. Aujourd'hui en revanche, cette absence d'investissement peut sûrement s'expliquer par une sous-estimation des enjeux managériaux et par une frilosité à investir dans des outils spécifiques au travail hybride. L'année 2022 s'annonce pleine de changements pour les managers qui, plus que tout autre, auront besoin d'accompagnement pour gérer ce nouveau mode de travail. Il s'agit de les former au management à distance mais également de leurs fournir des outils digitaux pour le suivi managérial, par exemple pour les entretiens d'évaluations à distance, pour le suivi continu des objectifs ou pour la mesure de la QVT. Par ailleurs, au-delà des désormais classiques outils de visioconférence, les entreprises verront certainement rapidement l'intérêt de s'équiper de solutions permettant de gérer les aspects organisationnels et administratifs liés au travail hybride, en particulier les rotations des temps de présence sur site.”
 

QVT : la grande oubliée de l'expérience collaborateur

Alors que le principal enjeu pour un passage réussi au modèle hybride est d'assurer le bien-être du salarié à distance, le sujet semble négligé. La transformation numérique des entreprises se traduit essentiellement par la mise en place d'outils de communication. En effet, 80% des entreprises ont déclaré privilégier les outils de visioconférence et de messagerie instantanée pour s'adapter au modèle hybride.

A noter toutefois que 72% des répondants à l'enquête précisent être prêts à s'équiper de logiciel de gestion du télétravail.
Les bienfaits de la QVT (Qualité de Vie au Travail) sont désormais reconnus par la majorité des entreprises puisque 52% des entreprises interrogées ont mis en place une initiative en matière de QVT. Néanmoins, elles se concentrent sur les enjeux organisationnels et collectifs, délaissant l'accompagnement individuel. En effet, elles ne sont que 18% à utiliser un logiciel payant de gestion de la QVT.

Or, dans un modèle de travail hybride, capter les signaux faibles pour assurer l'engagement des salariés devient indispensable : 43% seulement disent mener des enquêtes QVT et parmi eux, 18% seulement sondent les salariés plus d'une fois par trimestre.
 

“La qualité de vie au travail est un enjeu majeur des RH et managers, dont l'importance s'est renforcée avec la crise sanitaire qui met à rude épreuve le lien social et la culture d'entreprise. Pour y répondre, les organisations doivent mesurer leur QVT grâce à l'analyse des enquêtes de satisfaction. Il s'agit de mettre tout en œuvre pour réduire le turnover, prévenir les risques psychosociaux, accompagner le changement et suivre les équipes terrains. Au travers de cette enquête, il ressort que beaucoup reste encore à faire pour implémenter les bons outils et diffuser les bonnes pratiques.” ajoute Damien Grandemenge.
 
Lien vers infographie 

Méthodologie de l'enquête :
L'enquête a été conduite du 5 au 19 octobre 2021 via un questionnaire en ligne réalisé avec l'outil Qualtrics, auprès de 14 537 DRH, assistants RH et Office Managers en France. Les résultats analysés sont tirés des 790 réponses.

Rubriques

thème

Domaine

societes

Publié le