• Les soft skills pour innover et transformer les organisations

Les soft skills pour innover et transformer les organisations

Les soft skills pour innover et transformer les organisations

«La quatrième leçon de cette pandémie, à mes yeux, c'est que nous avons assisté à une extraordinaire accélération de l'innovation. [...] Si nous nous retrouvons hors de l’innovation, on peut perdre énormément ». Lorsqu’il présente le plan France 2030 en octobre 2021, Emmanuel Macron emploie à 67 reprises le terme «innovation» dont il semble faire un élément clé pour «mieux comprendre, mieux vivre, mieux produire en France à l’horizon 2030 ».

­La solution pour innover est souvent recherchée à travers les outils, les processus et les organigrammes alors qu’il s'agit avant tout d'une démarche commune de femmes et d'hommes. Ainsi, cette publication vise à une meilleure compréhension de l'innovation et de la transformation dans les organisations. Elle analyse d’une part les caractéristiques individuelles, collectives et environnementales des acteurs qui y contribuent, et elle permet d’autre part de comprendre quelles sont les compétences spécifiques des innovateurs.

L'objectif de ce rapport est de comprendre quelles sont les « compétences douces » (soft skills), mobilisées pour innover et conduire la transformation des organisations. Question d’autant plus prégnante dans ce monde où l'incertitude, la complexité et l'ambiguïté sont de plus en plus présentes. Les transformations s'accélèrent et représentent un défi incontournable pour toutes les organisations, publiques comme privées.

Fruit de six années de recherche et de l'analyse de 364 profils de managers avec des méthodologies qualitatives et quantitatives, ce travail permet de mieux comprendre ce qui définit le parcours d’un innovateur et les compétences qui s’expriment dans ses actions d’innovation. Dès lors, 126 entretiens ont été menés auprès de startupers et de porteurs de projets innovants (intrapreneurs) dans les entreprises du SBF 120 puis un ensemble de tests psychométriques ont été effectués sur une population de 269 managers face à la transformation afin d’identifier quelles sont les soft skills liées à l’innovation et à la transformation des organisations.

Ainsi les travaux présentés par France Stratégie associent les points de vue de la psychologie, des sciences de gestion et de la sociologie. Ces travaux identifient et évaluent les compétences et les contextes de travail qui favorisent ou freinent les innovations et les transformations, à des niveaux individuels comme collectifs.

Il s’agit de mieux préparer la France de demain dans l’économie de la connaissance.
­
Les auteurs du rapport  FRANCE STRATÉGIE “Les soft skills pour innover et transformer les organisations” :


Brieuc du Roscoät : Diplômé d'HEC, fondateur de l’Institut pour la Transformation et l’Innovation (ITI Institute), il est chercheur en psychologie.
Romaric Servajean-Hilst : Docteur en sciences de gestion de l’École polytechnique et co-fondateur d’ITI Institute, il est également professeur-associé à Kedge.
Sébastien Bauvet : Docteur en sociologie de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris), il est chercheur au sein de Frateli Lab/Article 1.
Rémi Lallement : Docteur en sciences économiques, il effectue des travaux d’évaluation des politiques publiques et de prospective au département Économie de France Stratégie.

Les soft skills pour innover et transformer les organisations
Publié le
Il y'a 1 mois
Changed
Il y'a 1 mois