Time to read
2 minutes
Read so far

Le bilan social individuel (BSI), nouvel allié des entreprises pour retenir et attirer les talents

mer 06/10/2021 - 06:26
Image
Le bilan social individuel (BSI), nouvel allié des entreprises pour retenir et attirer les talents

Le Groupe SIACI SAINT HONORE, un leader du conseil et du courtage d’assurance pour les entreprises, a dévoilé les résultats du 12ème Observatoire de la Communication C&B (Compensation & Benefits).     Il met en lumière que, dans un contexte hors normes, le BSI peut se révéler être un atout majeur pour engager, fidéliser et attirer les talents.

L’étude a été menée par les équipes Communication C&B de SIACI SAINT HONORE et concerne un panel de 1 051 837 de BSI réalisés en 2021. Tous les secteurs d’activités et tailles d’entreprise ont recours au BSI. 96% des entreprises concernées rééditent le BSI chaque année.

Les BSI se diversifient d’année en année et tendent, désormais, à mixer plusieurs supports. La force du digital se confirme avec des e-BSI qui se complètent désormais d’options : 53% des e-BSI réalisés en 2021 étaient multi-supports et à 37% accompagnés d’une version mobile dédiée ou d’un accès RH/Manager (26%).

Entretenir le lien social en temps de crise

« Depuis l’année dernière, le BSI est devenu l’un des moyens de maintenir le lien avec les collaborateurs, souvent éloignés des sites physiquement. De nouvelles thématiques liées à la crise sanitaire ont ainsi été abordées dans les BSI notamment pour les entreprises ayant dû recourir à l’activité partielle. Ce fut un bon relai d’information concernant la mise en place des accords de télétravail ou d’actions spécifiques liées à la pandémie. On pense notamment à l’aide psychologique ou encore aux campagnes de vaccination. Des éléments qui prouvent que les entreprises ont souhaité protéger leurs salariés », précise Clémence Perrin, Directrice Communication RH chez SIACI SAINT HONORE.

Rester transparent sur sa politique de rémunération

Le BSI permet aux employeurs d’afficher clairement tous les éléments de la rémunération globale des salariés, la transparence étant une valeur dans l’ère du temps. Ce document peut également servir au recrutement avec une version « générique » valorisant le package de rémunération de l’entreprise.

Les informations relatives à la rémunération fixe et variable sont abordées en détail dans la quasi-totalité des BSI. Ainsi, 95% des entreprises communiquent sur la rémunération variable. L’étude révèle également que 46% du panel des sociétés affichent désormais l’évolution de la rémunération de leurs collaborateurs sur plusieurs années.  L’épargne salariale est également un élément central des BSI.


Au-delà, le BSI reflète les actions en faveur du bien-être du salarié

Pour plus de clarté sur les informations liées à la protection sociale, 91% du panel communique sur la mutuelle santé, 87% sur la prévoyance, 31% des BSI affichent également des informations relatives au « 100% santé », réforme dont le dernier volet est entré en vigueur cette année.

De la même manière, 83% des BSI diffusés par les entreprises informent les salariés sur leur retraite, que ce soit la retraite de base, complémentaire et supplémentaire. Plus largement, les BSI mettent en exergue l’ensemble de la politique sociale menée par l’entreprise. La majorité des BSI met en avant la politique de formation (78%) mais aussi les avantages concourant au bien-être des salariés. Tous ces éléments pour lesquels les salariés sont de plus en plus attentifs.


« Le BSI est un support qui se doit d’évoluer. Il est un des leviers majeurs de l’entreprise et vecteur de sa culture, de ses valeurs. Ces dernières sont particulièrement étudiées par les salariés mais aussi par les candidats en quête de transparence. Une entreprise qui souhaite fidéliser et attirer les talents dans une période tendue, peut utiliser ce support comme témoin de ce qu’elle propose à ses collaborateurs », complète Clémence Perrin.

« Ce document de référence intéresse aussi au niveau international. En effet, 10% des entreprises du panel effectuent des BSI à l’international. Une proportion qui devrait croitre dans les années à venir tant la volonté de visibilité globale s’est accentuée avec la crise sanitaire que nous avons connue », conclue Agnès Drean Lepage, Directrice Rémunération Globale chez SIACI SAINT HONORE.

 

Rubriques

Publié le