Dernières actus

Réforme du bulletin de paie : 1 salarié sur 3 ne comprend pas ce document. À l’heure des débats autour de la… voir

Cornerstone acquiert SkyHive, plateforme cloud de gestion des talents et de reskilling. Cette aquisition permet à… voir

FATEC favorise l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes dans l'entreprise. L’entreprise… voir

Dans un contexte où la santé mentale au travail est une  préoccupation majeure, Square, pionnier des solutions de paiement et de gestion  d’activité pour les entreprises, a mené une étude en collaboration Ipsos. Digital pour  mesurer la charge mentale des dirigeants de TPE, PME et auto entrepreneurs. Ces  derniers jonglent avec une multitude de responsabilités, allant de la gestion opérationnelle  à la stratégie, tout en essayant de maintenir un équilibre entre leur vie professionnelle et  personnelle. Cette réalité conduit 88% des chefs d’entreprise interrogés à reconnaître  qu’ils ressentent le stress lié à leur travail. La majorité d'entre eux considère que l'automatisation des tâches à faible valeur ajoutée et l'utilisation d'outils technologiques  sont essentielles pour alléger cette charge mentale. 
 

Créer son entreprise : avant tout un choix de passionné 
 

Contrairement aux idées préconçues, la motivation principale derrière le lancement de son  activité n’est pas la quête de profits. En réalité, un grand nombre d’interrogés sont animés par  une profonde envie de changer de vie : un quart (24%) des chefs d’entreprise se lancent  par passion, et pour 35% d’entre eux, créer son entreprise est même le moyen de redonner  du sens à leur activité professionnelle. 
 

L’entrepreneuriat se révèle ainsi comme une situation professionnelle assumée. Malgré les  défis qu’il représente, les chefs d'entreprise affichent une confiance remarquable quant à  l'avenir de leur entreprise : 67% anticipent une croissance au cours des 12 prochains mois.  Cette confiance témoigne du fait que, pour la plupart, la décision d'entreprendre est motivée  par des aspirations profondes plutôt que par des circonstances professionnelles négatives ou  des motivations financières. 
 

L’autonomie et l’indépendance (55%), le goût du challenge et de l’aventure (30%) sont les  motivations principales des chefs d’entreprise, tandis que l’argent n’arrive qu’en 4ème position pour 28% d’entre eux. En fin de compte, les dirigeants sont très peu nombreux à  avoir choisi de créer leur entreprise en réaction à une situation professionnelle malheureuse  (6%).
 

L’incertitude financière est la première source d’appréhension pour les chefs  d’entreprise 
 

L’optimisme des chefs d’entreprise ne masque pas les défis auxquels ils sont confrontés.  Lorsqu’ils sont interrogés sur les freins à la création d’entreprise, 47% des répondants citent  en premier lieu l'instabilité financière, tandis que 32% soulignent leur incapacité à se  verser un salaire. Par ailleurs, la complexité de la gestion administrative, comptable et  juridique, y compris les déclarations à l'Urssaf et la gestion de la facturation, constitue  également une appréhension pour 40% des personnes interrogées. Cela démontre le poids  important des tâches administratives et de la gestion quotidienne pour un chef d'entreprise. 
 

À ces défis au moment de la création d’entreprise, s’ajoute une conjoncture économique  complexe qui crée une incertitude quotidienne et pèse sur la charge mentale.  L’augmentation des coûts de production liée à l’inflation, conjuguée à la baisse des  dépenses des ménages sont des préoccupations pour respectivement 39% et 33% des  dirigeants. Cette situation crée un environnement commercial encore plus compétitif,  expliquant ainsi que l'acquisition de nouveaux clients soit classée en seconde position des  difficultés rencontrées, citée par 36% des personnes interrogées. 
 

Dans ce contexte marqué par l’incertitude, une grande majorité des dirigeants (88%)  reconnaissent ressentir du stress dans le cadre de leur activité professionnelle, avec 10%  admettant être très souvent stressés. De plus, un quart d'entre eux éprouvent des difficultés  à maintenir un équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle. 
 

Un sentiment de solitude qui les pousse à demander plus d’accompagnement 
 

Face à ces défis, un professionnel sur trois évoque la solitude du chef d’entreprise qui ne  fait qu’exacerber ce risque de charge mentale. De plus, pour obtenir des réponses à leurs  questions , un quart des dirigeants effectuent leurs propres recherches en ligne, que ce soit  via des recherches sur Google, la lecture de guides en ligne ou la consultation de forums de  discussion). D'autre part, 23% se tournent vers leurs réseaux professionnels, tandis que 17%  se réfèrent à des guides professionnels. 
 

Par ailleurs, l'automatisation des tâches à faible valeur ajoutée et l'utilisation d'outils  technologiques, dont l'intelligence artificielle, sont considérés comme des solutions  essentielles pour soulager la charge mentale des chefs d'entreprise. Les logiciels  professionnels, notamment ceux de gestion de projet (58%), de prise de rendez-vous (57%),  de gestion des employés (55%), de caisse et de marketing (60%), sont jugés utiles par une  majorité de professionnels. De plus, l’IA semble avoir séduit les esprits de 50% d’entre  eux, et même 58% des 18-34 ans. 
36% des chefs d’entreprise estiment que les dispositifs d'aides financières des pouvoirs  publics pourraient considérablement améliorer leurs conditions de travail. De plus, 37% déclarent attendre davantage d'aides de la part de l'État ou des régions à l’heure où de  nouveaux défis se présentent à eux. 
De façon plus personnelle, la méditation est également reconnue comme une manière  efficace pour soulager le stress, et elle est pratiquée par la moitié des chefs d’entreprise. 
 

"Libérer les chefs d'entreprise de la charge mentale liée à la gestion quotidienne de leur  entreprise est essentiel pour cultiver leur passion et assurer leur succès. Chez Square, nous  croyons en leur émancipation économique grâce à des solutions simples et efficaces, les  laissant se concentrer sur ce qu'ils font de mieux, tandis que la technologie prend en charge  le reste. La digitalisation joue un rôle clé dans la rationalisation des opérations et dans  l'amélioration de l'efficacité à travers l'automatisation des tâches répétitives et  chronophages. Adopter cette approche représente une solution pratique pour relever les  défis quotidiens auxquels sont confrontés les chefs d'entreprise et soulager leur charge  mentale." explique Daniel Nicolas, Directeur des ventes pour Square Europe. 
 

A propos de l’étude 
Cette étude a été réalisée auprès d'un échantillon de 600 auto-entrepreneurs et gestionnaires d’entreprises de moins de 250  salariés âgés de 18-65 ans. Cet échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d'âge et  de région. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne via la plateforme Ipsos Digital du 6 au 9  mars 2024. 
 

societes
Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES