Dernières actus

Réforme du bulletin de paie : 1 salarié sur 3 ne comprend pas ce document. À l’heure des débats autour de la… voir

Cornerstone acquiert SkyHive, plateforme cloud de gestion des talents et de reskilling. Cette aquisition permet à… voir

FATEC favorise l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes dans l'entreprise. L’entreprise… voir

Nouveau phénomène qui bouleverse le marketing d’influence classique : le terme « deinfluencing » est le nouveau mot à la mode sur TikTok depuis ce début d’année. Cette tendance consiste à rejeter la culture de la surconsommation en expliquant, en vidéo, quels sont les produits à ne pas acheter, des produits souvent relayés par les influenceurs.

Deinfluencing : le futur du marketing d’influence ?

Révolution dans la sphère de l’influence sur TikTok : exit les revues parfois jugées « trompeuses » ou « mensongères », place à la sincérité et la transparence.

C’est à partir du 18 janvier que la tendance émerge sur le réseau social chinois. Depuis, les contenus suscitent l’intérêt des internautes : 222 millions de vues et 8,3 millions de likes sur les posts autour de ce nouveau terme.

Consommation raisonnable : le nouveau « dada » des influenceurs

La surconsommation, autrefois prônée par les influenceurs, devient l’ennemie du #deinfluencergang. En dénonçant le consumérisme, de multiples créateurs de contenu mettent en avant une forme de consommation raisonnable : #saveyourmoney, #antihaul ou encore #consciousconsumer font partie des hashtags les plus utilisés dans les posts.

Nuage-hashtags-deinfluencing.png

Hashtags les plus partagés dans les posts #deinfluencing

Les marques de cosmétiques au cœur des contenus sur le #deinfluencing

L’industrie des cosmétiques fait l’objet de toutes les attentions sur TikTok : plus de la moitié des posts (55%) concerne l’univers du maquillage, de la coiffure et du skincare. En seconde position, c’est l’industrie de la mode qui est sous le feu des projecteurs (12% des posts).

Comme nous pouvons le voir dans le nuage des hashtags les plus partagés ci-dessous, les marques du secteur de la cosmétique ne sont pas épargnées. 3 enseignes ressortent particulièrement dans les échanges :

  •     Sephora : les produits vendus par l’enseigne sont au cœur de multiples vidéos sous le titre « les produits à ne pas acheter » avec des sélections de gammes à éviter :
 post-sephora

Exemple de post sur Sephora sous le hashtag #deinfluencing

  •     L’Oréal Paris :  la marque est au cœur d’une polémique autour du #mascaragate suite à la revue jugée « trompeuse » de l'influenceuse Mikayla Nogueira sur le mascara « Telescopic Lift » :
post-loreal

Exemple de post sur L’Oréal Paris sous le hashtag #deinfluencing

  •     Charlotte Tilbury : la célèbre marque éponyme de maquillage n’est pas épargnée par les internautes, et tout particulièrement sa gamme teint qui est dans le viseur des influenceurs :
post-charlotte-tilbury

Exemple de post sur Charlotte Tilbury sous le hashtag #deinfluencing

Sélection des posts les plus partagés sur TikTok

https://www.tiktok.com/@cakefacereviews/video/7202541994097396993
https://www.tiktok.com/@bryleew_/video/7195082260800933162
https://www.tiktok.com/@heyyytheredalila/video/7192743044481879339
https://www.tiktok.com/@simplyaubrie/video/7194849337057496366
https://www.tiktok.com/@cakefacereviews/video/7202365173821197569

societes
Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES