Dernières actus

IA générative : seuls 20 % des décideurs français privilégient l’esprit critique de leurs employés. Plaidoyer pour… voir

IA génerative : l'association à compétence égale dévoile Diversichat. Le premier chatbot en faveur de la… voir

Santé mentale : l'autothérapie numérique pour améliorer l'état psychique des jeunes. D’après la dernière… voir

Le rapport de 2024 sur l’état de l'orchestration des processus révèle la nécessité d'une stratégie d'automatisation complète alors que le pourcentage de processus automatisés stagne à 50 %.

16 janvier 2024 - Camunda présente son rapport annuel sur l’état de l’orchestration des processus révélant qu'en dépit d'investissements continus dans l’automatisation des processus en 2023 et, pour 91 % des répondants, d’une croissance de leur activité au cours de l’année dernière, les entreprises continuent de faire face à des difficultés pour étendre leurs efforts d'automatisation.


Globalement, 50 % des processus organisationnels ont été automatisés selon le rapport de 2024, soit une légère diminution par rapport aux 52 % de l'année dernière. Alors que 90 % des DSI interrogés prévoient d'augmenter davantage leurs investissements dans l'automatisation au cours des deux prochaines années, le taux relativement stable des processus automatisés souligne la nécessité d'aller au-delà d'un simple investissement financier dans des projets individuels d'automatisation pour rester en phase avec des processus de plus en plus nombreux et complexes et atteindre une maturité en matière d'automatisation.


« L’enquête de cette année confirme l'influence directe de l'orchestration des processus sur les résultats de l'automatisation », a affirmé Jakob Freund, PDG de Camunda. « Les entreprises très matures pensent au-delà de l'automatisation de processus individuels vers une automatisation stratégique, à grande échelle et de bout en bout. De plus en plus d'équipes comprennent la nécessité d'intégrer de multiples processus et de mobiliser l'ensemble de leurs parties prenantes afin d’augmenter le degré d'automatisation et de réaliser des progrès grâce à des stratégies et des technologies d'orchestration des processus. »

Défis de l’automatisation

En ce qui concerne les obstacles à l’extension de l'automatisation, le rapport met en évidence un mélange de problèmes technologiques, budgétaires et de communication au sein des équipes. Cela freine les initiatives d'automatisation :


    51 % des répondants constatent une augmentation de la complexité en raison de processus couvrant plusieurs systèmes, contre 45 % en 2023.
    39 % déclarent qu'il est difficile de se connecter aux systèmes existants. 62 % reconnaissent que les technologies existantes les empêchent d'atteindre leurs objectifs d'hyper-automatisation et de structure d’automatisation.
    34 % des répondants considèrent le budget comme un obstacle majeur à la transformation numérique par rapport à 25 % en 2023.
    Plus de la moitié d'entre eux (58 %) indiquent que les décideurs informatiques et les chefs d'entreprise sont déconnectés de leurs processus.

L’orchestration des processus est cruciale pour la transformation numérique

Face à ces défis, 94 % des décideurs informatiques et des chefs d’entreprise conviennent que l’orchestration des processus joue un rôle dans l’accélération de la transformation numérique. Malgré tout, plus de la moitié (52 %) des DSI répondants déclarent qu'ils n'ont pas atteint le niveau de maturité nécessaire pour automatiser les processus de bout en bout. Cependant, il y a eu des avancées majeures dans la bonne direction : 79 % déclarent que l'entreprise a dépassé le stade de la résolution des dysfonctionnements pour lancer des processus stratégiques qui apportent une valeur tangible à l'entreprise.

De plus :

  •     25 % ont intégré l'orchestration des processus dans un cas individuel d'utilisation.
  •     47 % l'ont intégrée dans plusieurs cas d'utilisation et dans plusieurs domaines fonctionnels/services.
  •     22 % l'ont intégrée à l'échelle de l'entreprise.


Contrôle et optimisation des processus

De nombreuses équipes signalent encore des difficultés qui peuvent être résolues grâce à l'orchestration des processus. La plupart des décideurs informatiques et des chefs d’entreprises interrogés (86 %) reconnaissent qu'ils ont besoin de meilleurs outils pour gérer l'intersection de leurs processus. Pour ce faire, il est primordial d’avoir une bonne visibilité et 61 % d’entre eux expliquent qu'ils ont besoin d’une visibilité centralisée de leurs processus. Enfin, 56 % des personnes interrogées affirment qu'elles ont mis en place un grand nombre d'automatismes, mais qu'elles ne disposent pas d'un bon moyen de contrôler l'ensemble. En faisant progresser leur maturité en matière d'orchestration des processus, les équipes peuvent exercer un contrôle plus important sur leurs processus de bout en bout et donc se rapprocher de l'objectif ultime d'une adoption stratégique et à grande échelle de l'automatisation.

À propos du rapport

Camunda a mandaté le cabinet Regina Corso Consulting pour mener une enquête auprès de 866 répondants au total. Toutes les personnes interrogées sont peu ou prou impliquées dans l'automatisation des processus au sein de leur entreprise, qui compte au moins 250 employés. Cette enquête a été réalisée en ligne entre le 20 septembre et le 4 octobre 2023

societes
Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES