Time to read
3 minutes
Read so far

Candidature : pourquoi savoir pitcher sa candidature est essentiel

ven 22/10/2021 - 08:53
Image
 Candidature pourquoi savoir pitcher sa candidature est essentiel

Le « Pitch » : à l'écrit ou à l'oral, c'est l'élément qui fait toute la différence

 
Recrutement - Lors d'un entretien d'embauche il faut savoir se démarquer.

Pauline Lahary, fondatrice de myCVfactory et auteure du livre 100 modèles de CV et 100 lettres de motivation, livre ses conseils pour un pitch percutant et personnalisé.

Paris, le 20 octobre 2021 - Le pitch, c'est ce discours qui doit, en l'espace de quelques minutes convaincre le recruteur. On le retrouve à l'écrit : sur le CV, sur le profil LinkedIn, et au sein du mail de candidature. Mais on le connait surtout dans sa forme orale pendant l'entretien d'embauche : il s'agit de la fameuse réponse à la question : « pouvez-vous vous présenter rapidement ? ». La question est donc : comment se différencier des autres candidats en quelques phrases à l'écrit et à l'oral ? Pauline Lahary, qui accompagne les candidats (juniors, seniors, personnes en reconversion) depuis 2014, dévoile ses conseils pour un pitch réussi en toutes circonstances.

1. Le pitch sur le CV
 

PITCH SUR LE CVIl arrive bien trop souvent que le pitch du CV ne soit pas assez travaillé, alors qu'en quelques lignes synthétiques il permet de mettre en avant ses atouts et ses qualités personnelles en lien avec le poste que l'on vise.

Sur la forme, le pitch doit se trouver plutôt en tête du CV (dans l'exemple, sous l'intitulé « profil ») car l'idée est que ce résumé attire directement l'attention du recruteur. Sur le fond, Pauline Lahary conseille d'y insérer des mots-clés et des verbes d'action !

 

Le + de Pauline : « Il est vraiment important de comprendre l'enjeu du pitch. Il a, dans le cadre du CV, une double fonction. D'abord, il sert à passer les phases de pré-sélections (souvent réalisées par un ATS - Applicant Tracking System), grâce aux mots-clés, que l'on retrouve généralement sur la fiche de poste. Ensuite, il doit pouvoir en quelques lignes donner l'envie, au recruteur, de rencontrer le candidat. »

 

 PITCH SUR LE CV-1

    

2. Le pitch par email

Il existe 3 types de formats mails dans le cadre d'une candidature : le mail de candidature, le mail de remerciements suite à un entretien, et le mail de relance.

Concrètement, le pitch intervient dans le cadre du mail de candidature. Celui-ci ne doit ni remplacer le CV, ni la lettre de motivation mais amorcer l'échange avec le recruteur et lui donner envie de se pencher sur les éléments en pièces jointes. Ce mail doit donc à la fois contenir une présentation très succincte du candidat (nom, prénom, cursus dans lequel il s'inscrit ou sa fonction actuelle s'il est en poste...), contextualiser la demande (candidature spontanée ou suite à une annonce) et se terminer éventuellement par une ouverture en vue d'un entretien.

3. Le pitch linkedin

Quand on sait que plus de 840 000 entreprises françaises sont présentes sur LinkedIn, qu'il y a plus de 20 millions d'offres ouvertes sur LinkedIn Jobs, l'intérêt d'avoir un profil LinkedIn complet et surtout un pitch accrocheur prend tout son sens. Le pitch peut d'ailleurs se trouver en accueil du profil et être réutilisé dans le cadre de certains posts.

Pour rédiger un pitch pertinent sur le réseau professionnel, il faut maîtriser ses codes :

  • Sauter des lignes : cela peut paraître anodin mais aérer son contenu donne plus envie aux internautes de lire les posts.
  • Se servir des Emojis : ils apporteront du peps et plus de structure. Ils se placent généralement en début et/ou fin de phrases. Attention tout de même à ne pas en abuser !
  • Solliciter l'internaute en posant une question qui incite à laisser un commentaire ou en insérant un lien sur lequel cliquer.
  • Utiliser des Hastags : ces mots-clés doivent être cohérents, en rapport avec le domaine ciblé et en lien avec les postes recherchés. L'usage est de les placer à la fin du post pour faciliter la lecture et gagner en visibilité lors de la publication.
  • Ajouter du contenu à son profil et à son pitch de présentation : CV, portfolio...

4. Le pitch en entretien

Le principe du pitch, à l'oral, reste le même qu'à l'écrit : savoir se présenter en l'espace d'un instant de la façon la plus accrocheuse possible et répondre à la question « Parlez-nous de vous ».

Il faut très rapidement prouver au recruteur que l'on a quelque chose à apporter à l'entreprise. On peut avoir 30 secondes comme 2 min ou 5min pour se présenter. Le discours doit être travaillé et adapté selon le temps de parole imparti.

En revanche, attention à ne pas réciter son CV ! Le recruteur l'a sous les yeux, ce qui l'intéresse c'est la capacité du candidat à sortir son épingle du jeu, et pour ce faire le candidat doit convaincre le recruteur de son intérêt pour l'entreprise, lui montrer qu'il s'est renseigné sur son marché, ses valeurs.

Dernier conseil : conserver pour l'entretien des informations qui ne sont indiquées ni dans le CV ni dans la lettre de motivation, par exemple, des illustrations chiffrées de résultats obtenus sur telle ou telle mission, des projets portés dans des expériences précédentes...

Le + de Pauline :

« En physique (ou en visio), le langage corporel a son importance alors pensez à vous entrainer, à répéter votre intervention pour prendre une bonne intonation : un ton monotone ennuiera d'emblée votre interlocuteur ! Autres éléments essentiels de la communication non verbale : le sourire et le regard. L'un instaure un climat positif et bienveillant, l'autre, s'il est assuré, montrera que vous avez confiance en vous !
    

Pensez également à travailler plusieurs introductions, de différentes durées, avec différents registres, pour pouvoir répondre aux attentes de votre futur interlocuteur. Enfin, 3 clés indispensables pour avoir un discours percutant : ILLUSTRER (avec des dates, des chiffres, des noms), PRECISER (utilisez un vocabulaire adéquat) et INFORMER (en utilisant des informations intéressantes et inédites) »

Rubriques

Domaine

Startup

Publié le