Etudes
  • Baromètre Shortways sur l’adoption du SIRH dans les entreprises

Baromètre Shortways sur l’adoption du SIRH dans les entreprises

 Baromètre Shortways sur l’adoption du SIRH dans les entreprises

L’éditeur Shortways annonce la disponibilité d’un nouvel indicateur sur le sujet central de l’adoption du SIRH dans les entreprises.

Méthodologie

L’enquête a été menée en ligne de janvier à avril 2022 auprès de 85 professionnels RH et SIRH. Cette enquête a servi à cadrer le sujet et à dégager les grandes lignes, notamment en matière de domaine de fonctionnalité. Les répondants cochaient des items dans des menus déroulants, pouvaient indiquer des niveaux d’importance et ajouter des commentaires si les options proposées ne permettaient pas de bien rendre compte de leur témoignage.  Les répondants viennent d’entreprises de toutes tailles : Moins de 1 000 salariés : 32 %, entre 1 001 et 5 000 salariés : 26 %, entre 5 001 et 10 000 salariés : 12 %, plus de 10 000 salariés : 31 %. Ils ont des responsabilités RH et SIRH, mais principalement fonctionnelles RH.

Résultats

L’enquête met en évidence une adoption encore peu maîtrisée du SIRH. De nombreuses entreprises ont une adoption partielle, voire absente de leur outil. Selon les répondants, la moyenne de l’adoption/appropriation du SIRH par les utilisateurs est de 3/5.

Baromètre Shortways sur l’adoption du SIRH dans les entreprises - 1


Les freins à l’adoption du SIRH propres aux différents domaines RH

L’enquête révèle aussi les domaines comportant une difficulté d’adoption particulière : la Gestion des Temps et des Activités (31 %), les entretiens annuels et objectifs (25 %), la formation (22 %), ou encore l’administratif/Core RH (21 %).

Baromètre Shortways sur l’adoption du SIRH dans les entreprises - 2


92 % des répondants estiment que si l’adoption n’est pas bonne, le niveau de satisfaction des employés est impacté.

91 % des interrogés s’entendent pour dire que l’impact se trouve sur le niveau de satisfaction des managers.

79 % du panel pense que si l’adoption/appropriation n’est pas bonne, elle aura un impact sur la qualité des données dans le SIRH.

Les facteurs clés de l’adoption du SIRH

La formation permet aux utilisateurs de mieux appréhender leur nouvel outil de travail. Dans l’idéal, elle est préparée et lancée en amont du déploiement de l’outil dans l’ensemble de l’entreprise. L’enquête met en évidence que la formation utilisateurs était mobilisée par les entreprises sous toutes ses formes :


 

Baromètre Shortways sur l’adoption du SIRH dans les entreprises - 3

 

16% des interrogés utilisent un assistant de formation embarquée pour former les collaborateurs sur le SIRH.

74% des répondants estiment que l’ergonomie du SIRH est la raison majeure de l’adoption moyenne du SIRH en entreprise.

79% du panel pense que si l’adoption/appropriation n’est pas bonne, elle aura un impact sur la qualité des données dans le SIRH.

Toutefois, 57 % des répondants trouvent leur formation pas du tout ou moyennement efficace :

Baromètre Shortways sur l’adoption du SIRH dans les entreprises - 4


Conclusion

L'adoption du SIRH en entreprise, tous domaines RH confondus, dépend de trois facteurs :

Tout d'abord, la question de l'adoption doit être prise au sérieux, traitée en amont du projet, puis tout au long de la vie du SIRH.

Ensuite, les projets SIRH requièrent quatre compétences complémentaires :

  • métier RH
  • métier SI
  • gestion de projet
  • changement

... sachant que ces quatre compétences sont régulées par les instances de gouvernance du projet.

Enfin, les donneurs d'ordre RH se portent garants de la qualité de la coopération des différentes parties prenantes et de leur mobilisation en faveur de la réussite du projet.

 Baromètre Shortways sur l’adoption du SIRH dans les entreprises
Publié le
Il y'a 1 semaine
Changed
Il y'a 1 semaine