Etudes
  • 54% des salariés attentifs aux engagements DEI des entreprises

54% des salariés attentifs aux engagements DEI des entreprises

54% des salariés attentifs aux engagements DEI des entreprises

L’engagement des entreprises est un facteur d’attractivité des talents.
En ce Mois des Fiertés, Robert Half partage 3 conseils pour rendre son recrutement plus inclusif.

Le Mois des Fiertés est l’occasion pour de nombreuses entreprises de rappeler leur engagement en matière de Diversité, Equité et Inclusion (DEI). Pour les organisations, l’enjeu est de taille : dans un contexte de forte tension du marché du recrutement, les actions des entreprises sur ces critères d’inclusion sont devenues un facteur différenciant pour attirer les talents, comme le montre une récente enquête de Robert Half menée auprès de la population active.

Noémie Cicurel, Directrice formation et recrutement interne France et Benelux de Robert Half constate :

« Les politiques de DEI sont aujourd’hui scrutées par de nombreux candidats. Elles peuvent permettre aux entreprises de se démarquer et sont d’autant plus décisives dans les métiers en forte tension. A salaire égal, près de 4 personnes actives sur 5 nous disent qu’elles baseraient leur choix entre deux offres d’emploi sur les valeurs de l’entreprise. »

 

        

« Les recruteurs doivent se mettre à la place du candidat et confrontez l’image externe de l’entreprise. », poursuit-elle. « Il ne doit y avoir aucun décalage entre la communication corporate et la réalité terrain. Par exemple : une entreprise peut très bien insister sur l’importance de la diversité sur son site internet, mais si cette diversité n’est pas visible dans le trombinoscope de l’entreprise, la structure perdra en crédibilité auprès des futures recrues. »

 

Les entreprises disposent encore de marges de manœuvre importantes : interrogées par Robert Half en juillet 2021[2], 43% des entreprises françaises déclaraient investir dans des programmes favorisant la DEI, 32% indiquaient sensibiliser et former leurs salariés sur la diversité et l’inclusion (formation sur les biais cognitifs, etc.).

Et les résultats sont tangibles, parmi les bénéfices cités par les dirigeants ayant mis en place des programmes DEI :

- 40% évoquaient l’impact positif sur la culture d’entreprise (empathie accrue, diversité des expériences et des opinions),
- 39 % l’amélioration du recrutement et la fidélisation des salariés
- 33 % l’augmentation de la créativité et de l’innovation dans leur entreprise.

3 étapes pour rendre son recrutement plus inclusif

En tant que premier contact avec l’entreprise, le processus de recrutement constitue en soi une étape clé afin de permettre aux entreprises d’être plus inclusives et de diversifier les profils des collaborateurs qui contribueront à la future culture d’entreprise.

Robert Half partage 3 pratiques à disposition des entreprises qui veulent leur recrutement plus inclusif :

1. Adapter les offres d’emplois pour attirer des talents plus divers

Objectif : optimiser les offres d’emplois et descriptifs de poste à l’aide d’un vocabulaire adapté à un spectre de candidats large et diversifié, grâce à des outils tels que l’Analyseur de l’association A compétence Egale (association partenaire de Robert Half). En juillet 2021, 45% des entreprises répondaient adapter leurs offres d’emploi à cet effet1.

2. Utiliser le CV anonyme

Le CV anonyme permet de gommer la discrimination lors de la pré-sélection des CV. Il a déjà été testé par 40% des dirigeants sondés par Robert Half.

3. Diversifier le profil des recruteurs

Faire participer lors d’un processus de recrutement, des collaborateurs ayant des profils variés permet par exemple d’assurer un équilibre des biais inconscients et une plus grande équité, mais aussi de montrer aux candidats que la diversité est effective dans toutes les activités de l’entreprise.

« Les candidats évalueront le niveau de diversité dans l’entreprise aussi en fonction des profils impliqués dans le processus de recrutement », ajoute Noëmie Cicurel.

Le conseil de Noëmie Cicurel pour aller plus loin : investir au sein de ressources et programmes en faveur de la diversité :

« Nous avons tous des biais cognitifs qui nous pousseraient à choisir un type de personne, qui nous ressemble, ou avec lequel nous partageons un centre d’intérêt. Former les collaborateurs aux biais inconscients permet notamment aux participants à ces formations de prendre conscience de leurs propres préjugés et ainsi trouver des moyens de les dépasser. »

 

[1] Enquête Robert Half, menée auprès de 1000 actifs en février 2022.

[2] Robert Half a commandé une enquête réalisée en ligne au mois de juillet 2021 auprès de 300 dirigeants français (directeurs généraux, directeurs administratifs et financiers, directeurs des systèmes d’information, ayant des responsabilités en matière de recrutement), issus d’entreprises de toutes tailles des secteurs privés et publics.

 

54% des salariés attentifs aux engagements DEI des entreprises
Publié le
Il y'a 2 semaines
Changed
Il y'a 2 semaines