Travailleurs de première ligne : quatre compétences que tout manager devrait connaître

Publié le
Image
Hogan Assessments

La pandémie actuelle a mis à rude épreuve le personnel de santé. Les systèmes de santé français travaillent sans relâche pour faire face au nombre croissant de patients atteints du coronavirus. Un grand nombre d’entre eux sont redéployés afin de contribuer à la lutte contre le COVID-19. Véritable épine dorsale de notre société, le corps médical a pour mission de soigner la population. Toutefois, son expertise ne s’arrête pas là.

Selon les données recueillies par Hogan Assessments, leader mondial dans la fourniture de solutions de consultation et d’évaluation basées sur des recherches, le personnel de santé obtient des scores élevés sur un certain nombre de traits de personnalité utiles dans d’autres fonctions, y compris le leadership. Les évaluations scientifiques de Hogan, telles que le Hogan Personality Inventory (HPI) et le Hogan Development Survey (HDS), ont identifié quatre compétences transférables chez le personnel de santé que les entreprises devraient privilégier.

Souplesse et adaptabilité

L’apparition soudaine du COVID-19 a entraîné des changements majeurs dans la façon dont le personnel de santé travaille. Les horaires de travail se sont allongés et les tâches sont plus laborieuses ; le personnel a été redéployé et les activités quotidiennes ont été transformées pour contribuer à la lutte contre le coronavirus. Les infirmiers(ères) jonglent souvent avec plusieurs tâches importantes, de la communication avec les patients à l’administration des médicaments.

Le personnel soignant s’adapte extrêmement bien et peut se lancer immédiatement dans l’action lorsqu’il est confronté à l’adversité. Il obtient des scores élevés au test HPI (Hogan Personality Inventory) en termes de capacité d’adaptation, lequel mesure la tolérance au stress, l’optimisme et le sang-froid d’un individu face au changement. Les infirmiers(ères), les aides-soignant(es) et les autres professionnels de santé ont confiance en leurs capacités et ont une attitude positive envers le changement. Ces travailleurs restent calmes et équilibrés pendant les crises, sont capables d’apaiser les sentiments de panique et savent encourager les employés à poursuivre le travail tout en les aidant à s’adapter aux changements qui surviennent. En outre, ils peuvent supporter des charges de travail lourdes et complexes, ce qui en fait des travailleurs polyvalents et dynamiques. 

La flexibilité et la capacité des infirmiers(ères) à réagir rapidement au changement sont des compétences dont tous les gestionnaires bénéficieraient grandement. Comme une crise est toujours imprévue et inopportune, il est essentiel d’adopter une attitude positive et de rester calme et concentré lorsque l’on dirige une équipe dans des moments difficiles. En restant flexibles et en s’attaquant de front à une crise, les chefs d’entreprise peuvent s’assurer que la crise n’échappe jamais à leur contrôle.

Communication et compassion

Les hôpitaux sont des environnements de travail qui évoluent rapidement. Les professionnels de la santé travaillent en permanence avec les membres de leur équipe et les patients afin de comprendre leur pathologie et de leur fournir le meilleur traitement possible, le plus rapidement possible. Cette tâche exige des compétences de communication irréprochables.

Les infirmiers(ères), les aides-soignant(es) et les autres professionnels de la santé obtiennent un score élevé au test HPI en ce qui concerne la sensibilité interpersonnelle. Ce critère mesure le tact, le style de communication et l’aptitude à cultiver les relations. Premier point de contact pour les patients à l’hôpital, le personnel de santé est expert dans l’art de traiter les gens de manière amicale et avec tact. Lorsqu’ils travaillent au sein d’une équipe médicale, ces professionnels sont réfléchis et coopératifs, et ne se laissent pas facilement influencer par les émotions ou les préoccupations personnelles des gens. Les professionnels de la santé obtiennent également un score élevé au test HPI en matière d’altruisme, qui mesure la volonté d’un individu d’aider les autres.

La capacité des infirmiers(ères) à établir des relations de confiance, de respect et d’honnêteté avec les patients, ainsi que leur volonté d’aider les autres, peuvent être appliquées à de nombreuses autres fonctions, y compris celle de leader. En tant que leader, il est essentiel de communiquer efficacement avec les employés, surtout en temps de crise. Être une source de soutien, en cultivant la bienveillance, la diplomatie et l’accessibilité, est la clé d’un leadership efficace ; c’est un élément que les entreprises doivent garder à l’esprit lorsqu’elles accueillent de nouvelles recrues. 

Compétences organisationnelles 

Le souci du détail est vital dans le domaine de la santé. Lorsqu’on s’occupe des personnes les plus vulnérables de la société, il y a peu de place à l’erreur. Dans un environnement exigeant, les infirmiers(ères) et autres professionnels de la santé doivent traiter de nombreux patients à la fois. Les professionnels de la santé doivent avoir de solides compétences organisationnelles et faire preuve d’une grande précision lorsqu’ils enregistrent les données des patients, administrent des médicaments et effectuent d’autres tâches essentielles. 

Le critère de prudence mesure le souci du détail, les compétences organisationnelles et la fiabilité. Les infirmiers(ères)  et les autres professionnels de la santé obtiennent un score élevé sur ce critère, ce qui signifie qu’ils sont très minutieux et fiables, et qu’ils respectent strictement les règles et les processus. Ces travailleurs gèrent efficacement leur temps et établissent des priorités lorsqu’ils ont affaire à plusieurs personnes à la fois. 

Si les compétences organisationnelles sont essentielles dans le domaine de la santé, elles peuvent également être appliquées à de nombreux autres contextes et postes organisationnels, y compris le leadership. Le fait de se concentrer sur les détails et d’être organisé présente des avantages évidents lorsque l’on occupe des postes de gestion du personnel. Les dirigeants organisés, prévoyants et responsables, qui adoptent des normes élevées pour leur propre travail et la performance des autres, se révèlent très efficaces dans la gestion de grandes équipes. 

Résolution des problèmes

Dans le secteur de la santé, chaque jour est différent et la manière dont le travail est effectué évolue constamment. Lorsqu’il s’agit de traiter de cas individuels, il n’existe pas de modèle unique. Les résultats sont différents pour chaque patient. Les modes de traitement des patients se renouvellent et s’améliorent tous les jours. Les professionnels de la santé sont très doués pour la résolution de problèmes ; ils sont toujours prêts à mettre à profit leurs connaissances et à apprendre de nouvelles façons d’aborder les tâches.

Les infirmiers(ères), les aides-soignant(es) et les autres professionnels de la santé obtiennent de bons résultats au test HPI en matière d’apprentissage et de curiosité. Le critère de curiosité mesure l’intérêt d’un individu pour les nouvelles idées et son ouverture à ces dernières. Le critère d’apprentissage mesure la propension d’un individu à rechercher de nouvelles informations et à se tenir au courant des tendances. Ces travailleurs résolvent les problèmes de manière ingénieuse ; ils sont proactifs dans l’apprentissage et l’application de nouvelles connaissances sur le terrain. Surveillant constamment l’état des patients et restant en permanence en veille concernant les nouvelles formations et tendances médicales, ils constituent un vivier impressionnant de connaissances, et sont capables de résoudre les problèmes et d’effectuer leurs activités quotidiennes plus efficacement.

Également de précieux traits de caractère en dehors de la profession médicale, l’ouverture aux nouvelles idées et la curiosité peuvent constituer un atout majeur pour les chefs d’entreprise d’aujourd’hui. En tirant parti des nouveaux outils et des nouvelles technologies, et en étant ouverts à la croissance et au développement, les dirigeants peuvent exploiter pleinement le potentiel de leurs équipes. 

« Les crises sont des réalités quotidiennes pour les professionnels de la santé de première ligne, et nos recherches montrent que ces personnes obtiennent des scores élevés sur de nombreux critères de personnalité généralement associés à un leadership efficace », ajoute le Dr Ryne Sherman, directeur scientifique de Hogan Assessments. « Ce que les professionnels de la santé ont en commun, c’est leur capacité à s’adapter rapidement au changement et à communiquer clairement en temps de crise ; deux qualités cruciales lorsqu’il s’agit de diriger une entreprise dans des moments difficiles. »