Baromètre annuel : Quelle culture du feedback en France ?

MoreHuman Partners

A la maison ou au travail, la moitié des Français manque de reconnaissance 
Un quart des sondés reçoit trop de feedback négatif à la maison
2/3des personnes interrogées se sentent à l’aise pour donner tout type de feedback
 
Le cabinet de management MoreHuman Partners (www.morehuman.fr) publie en exclusivité les résultats de son premier baromètre annuel sur le feedback en France. Dans leur vie professionnelle, personnelle ou pendant leurs études, les Français attendent plus de retours de la part de leurs pairs, que les remarques soient positives ou non. 
 
Selon les résultats de l’enquête, 95,36% des sondés estiment que si on apprenait à mieux donner et recevoir du feedback, on ferait du monde un endroit un peu plus heureux. 4,64% ne sont en revanche ni « d’accord » ni « pas d’accord ».
 
Dans leur environnement professionnel, 55% des Français estiment manquer de reconnaissance.  Concernant leur environnement personnel, le résultat est moindre : 49% des répondants indiquent manquer de reconnaissance.

culture du feedback - 1

 

Les Français souhaitent plus de transparence
 
Côté professionnel, 81% des personnes interrogées ont besoin de savoir à la fois ce qu’ils font de bien mais également ce qu’ils font de mal. 8% souhaitent savoir uniquement ce qu’ils font de bien. 6% ne ressentent pas le besoin d’avoir un feedback. Enfin, 5% des répondants ont besoin de savoir uniquement ce qu’ils font de mal.
 
Les chiffres ne sont pas les mêmes lorsqu’il s’agit de l’environnement personnel. Ainsi, 65% des personnes interrogées ont besoin de savoir à la fois ce qu’ils font de bien mais également ce qu’ils font de mal. 15% ne ressentent pas le besoin d’avoir un feedback. 14% souhaitent savoir uniquement ce qu’ils font de bien. Et 6% des répondants ont besoin de savoir uniquement ce qu’ils font de mal.
 
En milieu professionnel, 61% désirent recevoir plus de feedback positif et 48% plus de feedback correctif.

culture du feedback - 2
 

En milieu familial, 50% voudraient plus de feedback positif et seulement 22% attendent plus de feedback correctif (deux fois moins qu’en milieu professionnel). Par ailleurs, plus d’un quart des Français (26%) estime recevoir trop de feedback négatif à la maison (ils ne sont que 16% en milieu professionnel).

culture du feedback - 5
 

 Les Français confiants dans leurs capacités à donner leur avis
 
En milieu professionnel, la majorité des Français considère être à l’aise pour donner du feedback positif comme correctif. En effet, le baromètre met en lumière que 65% des répondants se sentent à l’aise pour dire à la fois ce que quelqu’un fait de bien et  ce qu’il fait de mal. 27% sont à l’aise pour dire quand quelqu’un fait bien quelque chose. Seulement 2% des sondés est à l’aise à l’idée de dire aux autres qu’ils font « mal » quelque chose. Enfin, 5% ne se sent confortable dans aucune des deux situations. 
 
Dans leur vie personnelle, près de trois quarts des Français sont à l’aise pour dire à la fois ce que quelqu’un fait de bien et de mal. 19% sont à l’aise uniquement pour dire quand quelqu’un fait « bien » quelque chose. 6% des sondés est à l’aise à l’idée de dire aux autres qu’ils font « mal » quelque chose. Et 4% n’est à l’aise dans aucune des deux situations. 
 
« Désormais, n’importe qui peut nous faire grandir, ce n’est plus l’apanage de l’instituteur ou du manager. Notre voisin, notre collègue peuvent nous faire grandir. L’acte de nourrir l’autre n’est plus réservé à une élite. Parallèlement, le monde s’est énormément complexifié et accéléré. De ce fait, nous avons besoin de retrouver nos repères grâce au retour de notre entourage.»
Stéphane Moriou, Président-Fondateur de MoreHuman Partners
 
Les fréquences déclarées de feedback positif donné sont très élevées : 2/3 des gens pensent qu’ils en donnent plusieurs fois par semaine. On pense aussi parler beaucoup du négatif : un tiers au travail (33%) un près de la moitié à la maison (48%) parlent de ce qui ne va pas plusieurs fois par semaine.

culture du feedback - 3

Professionnel

culture du feedback - 4

Personnel

« Nous avons démontré un paradoxe : les gens pensent donner du feedback et pourtant, la majorité se plaint de ne pas en recevoir. Il nous faut reconnaître que nous devons davantage en donner. »
 
Les études supérieures, endroit le moins propice aux feedbacks utiles
 
Que ce soit au cours des études, dans la vie privée ou professionnelle, le dernier point de l’étude fait ressortir que le nombre de personnes donnant un feedback utile est faible. 
 
D’après les résultats, L’école est le lieu où nous rencontrons le moins de personnes qui nous donnent un feedback qui nous fait grandir, avec une moyenne de 4,10 personnes.
 
L’entreprise est le lieu qui nous donne le plus de feedback avec une moyenne de 5,95 personnes.
 
« Le nombre de Dunbar nous apprend qu’un être humain peut maintenir en moyenne 150 relations stables avec d’autres personnes. Pourtant, les répondants à l’étude évaluent à moins de 5 le nombre de personnes qui leur ont donné un feedback vraiment utile. 
Cela voudrait dire que seulement 7,5% des gens nous donnent ce feedback dont nous avons besoin. » 
Stéphane Moriou
 
 Stéphane Moriou, expert français du feedback
 
Il existe moins de dix chercheurs dans le monde sur le thème du feedback. Tous sont anglo-saxons, sauf un. Il est français et s'appelle Stéphane Moriou. Depuis 2014, il consacre une grande partie de sa vie à étudier les bonnes pratiques du feedback et à parcours le monde pour partager ses enseignements. Il accompagne de nombreux grands groupes dans la mise en place de véritables cultures de feedback. Il a créé MoreFeedback, une communauté qui regroupe des professionnels des ressources humaines, des managers, des consultants… qui partagent la même envie de diffuser de meilleures pratiques de feedback dans le monde.

Stéphane Moriou
  
Humaniste à plusieurs vies, il est à la fois chercheur et conférencier pour Lespeakers, consultant et entrepreneur, musicien et mécène. A moins de 30 ans, Stéphane Moriou a été nommé directeur des ressources humaines du Groupe Le Duff. A moins de 40, il était l’un des présidents de ManpowerGroup. Il est président-fondateur de MoreHuman Partners, un cabinet de conseil en management qui a fait du feedback sa spécialité. Sa conférence "L'art du feedback" est LA référence mondiale sur le sujet. C'est un véritable one-man show travaillé avec une équipe qui compte parmi les meilleurs experts français du domaine. La signature du "pull de grand-mère" est devenue le symbole de ce que doit être le feedback. 
Stéphane Moriou est aussi un passionné de jazz et d'opéra. Les masterclass "Musique & Leadership" qu'il anime avec des grands artistes de la scène nationale et internationale sont des expériences humaines exceptionnelles. 
Ayant vécu aux Etats-Unis, au Japon et en Angleterre, il intervient aussi bien en français qu'en anglais.
 
A propos de Lespeakers
Fondée en 2017 par Eric Blot, Lespeakers est une plateforme BtoB destinée à mettre en relation des intervenants et des organisateurs de séminaires ou de conférences internes. La plateforme propose de résoudre deux points : la fonction annuaire pour permettre un accès aux speakers inscrits (professionnels ou non) et la gestion administrative, pour que les entreprises qui cherchent des speakers puissent les rémunérer en retour.