droit à la deconnexion

Baromètre des usages numériques et de la déconnexion
Image
 Mailoop
Stephane d'Uni… ven 09/07/2021 - 14:48
Body

Mailoop lance le premier "Baromètre des usages numériques et de la Déconnexion"

Volume d'emails quotidien, anatomie et traitement de ces emails, volume de réunions, droit à la déconnexion vs pratiques de déconnexion, gestion des nouveaux outils collaboratifs... Autant de sujets que le baromètre analyse de manière chiffrée !

Image
 mazars

Comment Mazars lutte contre le trop-plein d’e-mails et l’infobésité

Body

Objectif : développer une qualité de vie au travail numérique


Conflits générés à cause d’un e-mail mal lu ou mal interprété, multiplication des échanges et visio-conférences via des outils collaboratifs, envoi de messages en dehors des horaires de bureau, e-mails qui s’amoncèlent dans la boîte de réception…

La sur-sollicitation numérique pollue le quotidien de nombreux collaborateurs et affecte leur productivité ainsi que leur bien-être au travail. Afin de les sensibiliser à ce fléau qu’est l’infobésité et aux enjeux du droit à la déconnexion, Mazars, groupe international spécialisé dans l’audit, la fiscalité et le conseil, a décidé de faire appel dès 2017 à Mailoop. Cette start-up accompagne les entreprises dans l’amélioration de leurs pratiques numériques afin de réduire les volumes d’e-mails et de changer les habitudes des salariés.

Manifeste pour un Droit à la Déconnexion

Leader de la sécurisation des emails, Mailinblack voit converger chaque année plus de 5 milliards d'emails par ses serveurs. Grâce à son Lab d'Intelligence Artificielle, ses développeurs et sa production, l'équipe de Mailinblack s'applique a améliorer quotidiennement le produit et le niveau de sécurisation des communications de plus de 9000 mairies, conseils départementaux, régionaux, hôpitaux, PME, ETI. Témoin de la sur-connexion et du technostress en France, Mailinblack ne peut qu'agir en faveur du droit à la déconnexion.

Projet FDJ2020 : FDJ signe un accord social sur le droit à la déconnexion

FDJ, qui a lancé en 2015 son projet stratégique numérique « FDJ2020 : une vision augmentée de FDJ » sous l’impulsion de Stéphane Pallez, Présidente-Directrice générale du groupe, a signé un accord social en faveur de la protection de ses salariés et du droit à la déconnexion.

Une transformation numérique maitrisée, tous les salariés équipés de smartphone.