Dernières actus

IA générative : seuls 20 % des décideurs français privilégient l’esprit critique de leurs employés. Plaidoyer pour… voir

IA génerative : l'association à compétence égale dévoile Diversichat. Le premier chatbot en faveur de la… voir

Santé mentale : l'autothérapie numérique pour améliorer l'état psychique des jeunes. D’après la dernière… voir

76 % des employés des économies en croissance pensent que l'intelligence artificielle peut jouer un rôle clé dans l'amélioration de la relation qu’ils ont avec le travail.

Principales informations :

  •    Seuls 27% des knowledge workers* interrogés déclarent avoir une « bonne » relation avec leur travail. Un sur cinq (21%) en France.
  • L'IA pourrait améliorer la relation au travail : les dirigeants et les décideurs informatiques sont les plus enthousiastes quant à son potentiel, et 75% des chefs d'entreprise pensent que l'IA facilitera leur travail.
  • Quant aux knowledge workers, ils sont 55% à penser que l'IA leur offrira de nouvelles façons d'apprécier leur travail et le rendra également plus intéressant.
  • Le rôle des chefs d'entreprise est de sensibiliser leurs employés et de les former aux multiples opportunités offertes par l'IA.

Meudon, France - le 5 mars 2024 – A l’occasion de la conférence HP Amplify Partner, HP a présenté les derniers résultats du Work Relationship Index. Plus de 15 600 répondants dans 12 pays ont été interrogés pour cette enquête qui explore les relations des employés avec le travail. L’étude révèle que la relation au travail est globalement crispée et que les attentes des employés ont beaucoup évolué au cours des 3 dernières années. C’est dans ce contexte que l’IA apparait comme un élément clé qui pourrait impacter positivement la relation au travail.

"L'IA représente une opportunité importante pour transformer nos dynamiques de travail et favoriser un environnement plus serein et productif pour tous", explique Dave Shull, Président de HP Workforce Solutions au sein de HP Inc. "Pour permettre une meilleure compréhension et acceptation de cette technologie et s'assurer que les employés comprennent comment en tirer parti, les chefs d'entreprise doivent les accompagner au potentiel de l'IA."

L’IA pour créer une meilleure relation avec le travail à travers le monde

Dans notre monde moderne, la relation entre les employés et le travail est assombrie, puisque seuls 27% des knowledge workers déclarent « avoir une bonne relation avec le travail ». Parallèlement, 58% d'entre eux indiquent que leurs attentes concernant leur relation au travail ont évolué au cours des 2-3 dernières années. Cette tendance est particulièrement marquée dans les pays des économies en croissance** (71% contre 50% des employés dans les pays des économies matures**).

Bien que les employés aient compris le potentiel de l'IA pour améliorer les relations avec le travail, ce sont les chefs d'entreprise et les décideurs informatiques qui plébiscitent le plus cette technologie. 

En effet, 54% des knowledge workers (41% en France), 7% des décideurs informatiques et 72 % des chefs d'entreprise pensent que l’IA impactera positivement l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Les knowledge workers s’accordent également sur le fait que l’IA permettra de les décharger des tâches rébarbatives ou fastidieuses pour rendre leur journée de travail plus agréable et plus productive (58% des knowledge workers contre 75% des chefs d’entreprise).

Dans les pays des économies en croissance, 76% des knowledge workers pensent que l'IA facilitera leur travail et 75% qu’il deviendra plus intéressant (contre 48% et 44% respectivement dans les pays des économies matures).

Les dirigeants doivent orienter les employés sur la manière d’intégrer l’IA en entreprise

L'écart d’appréciation entre les dirigeants, les décideurs informatiques et les knowledge workers prouve la nécessité pour les dirigeants de communiquer de manière transparente sur les opportunités offertes par l'IA. De plus, ces derniers doivent accompagner les employés en les formant sur la manière d’intégrer l’IA dans leur travail. L’objectif est de les faire gagner en efficacité tout en améliorant la relation des employés au travail.

L'étude indique que l'incertitude persiste quant à la meilleure manière d'utiliser l'IA et d'en tirer pleinement parti :

  •  Près de 2 employés sur 5 (42%) ne savent pas quand utiliser l'IA au travail.
  • 41% estiment ne pas être correctement équipés pour exploiter le potentiel de l'IA. 
  • 73% des dirigeants et 66% des knowledge workers plaident pour une formation adaptée sur l’utilisation de l'IA. Les organisations doivent répondre à ce besoin en offrant à leur équipes les moyens d'adopter les technologies de l'IA.

"Dans un monde du travail en pleine mutation, où les entreprises cherchent à améliorer l'engagement, la fidélisation et la productivité de leurs employés, l'intégration stratégique de l'IA apparaît comme une ressource puissante de transformation", précise Stella Low, Chief Communications Officer, HP Inc. "A travers le monde, les knowledge workers attendent de leurs responsables qu'ils leur montrent comment exploiter efficacement le potentiel de l'IA. Les chefs d'entreprise doivent se saisir des opportunités offertes par cette technologie pour accompagner leurs employés vers leur réussite professionnelle."

Méthodologie

L’enquête a été menée en ligne par Edelman Data & Intelligence (DxI) pour HP entre le 9 juin et le 10 juillet 2023 dans 12 pays : États-Unis, France, Inde, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Australie, Japon, Mexique, Brésil, Canada et Indonésie. HP a interrogé 15 624 personnes au total : 12 012 knowledge workers (environ 1 000 pour chaque pays), 2 408 décideurs informatiques (environ 200 pour chaque pays) et 1 204 chefs d'entreprise (environ 100 pour chaque pays).


*Travailleurs qui mobilisent principalement leurs facultés cognitives, relationnelles, communicatives, en collaboration avec d'autres travailleurs et/ou avec des machines dans le cadre de leur activité professionnelle.

** Economies matures : USA, France, Royaume-Uni, Espagne, Allemagne, Japon, Australie, Canada. Economies en croissance : Brésil, Inde, Indonésie et Mexique.

societes
Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES