Dernières actus

36% des français estiment gagner entre 1 et 3 heures de temps par semaine . Dans un monde marqué par la révolution… voir

IA générative : seuls 20 % des décideurs français privilégient l’esprit critique de leurs employés. Plaidoyer pour… voir

IA génerative : l'association à compétence égale dévoile Diversichat. Le premier chatbot en faveur de la… voir

Alors que l’usage de l’IA se démocratise toujours davantage dans la plupart des secteurs, Hogan Assessments examine l’impact potentiel de l’adoption de l’IA sur les processus de recrutement habituels

Paris, le  07 mars 2023: L’arrivée de l’intelligence artificielle (IA) s’est accompagnée d’une promesse : pouvoir travailler de manière plus facile, plus rapide et plus objective. Désormais, les entreprises peuvent consacrer plus de temps à s’informer sur cette automatisation et à l’intégrer à leurs tâches quotidiennes. Reste à savoir si l’IA pourra tenir cette promesse...   

Les experts d’Hogan Assessments (leader mondial des évaluations de personnalités des candidats et du conseil aux dirigeants) ont analysé les accomplissements et les défauts de l’IA concernant les processus RH, afin de déterminer les avantages de cette technologie, à long terme, pour les entreprises.

Avantages de l’IA

L’une des principales difficultés des RH, c’est de recruter les bonnes personnes. Le processus d’embauche peut prendre beaucoup de temps. En fait, selon le rapport de la Society for Human Resource Management Talent Acquisition Benchmarking, il faut compter une moyenne de 26 jours afin de pourvoir un poste vacant. En examinant la vitesse de recrutement moyenne, il est possible d’identifier les diverses raisons de cette durée : système d’approbation interne d’une entreprise, sélection initiale des candidats, etc.

« La raison principale est que la plupart des entreprises réagissent aux événements passés au lieu d’adopter une préparation stratégique pour l'avenir, » explique le Dr Ryne Sherman, directeur du service sciences chez Hogan Assessments.

Dans cette optique, l’IA pourrait considérablement améliorer les capacités des entreprises à trouver les bons talents rapidement, en aidant les services de RH à identifier les candidats pourvus des compétences et de l’expérience nécessaires. De plus, l’IA peut recommander des postes en fonction des candidats, voire prédire la performance professionnelle des candidats qui viennent passer un entretien.

« En outre, l’IA peut constituer un allié stratégique, car elle peut aider les recruteurs en créant une expérience plus interactive, en aidant les recruteurs à surmonter leur subjectivité à l'aide de données provenant d’employés précédents occupants des postes similaires et en préparant des questions ciblées que les recruteurs pourront poser aux candidats, » poursuit le Dr Sherman.

Au-delà de l’envoûtement opéré par l’IA

Bien que l’IA offre beaucoup de potentiel pour les services RH, il est important de connaître les dangers possibles et les dilemmes éthiques auxquels les entreprises pourraient être confrontées si elles décidaient d’intégrer davantage cette technologie à leurs processus RH.

La subjectivité a toujours affecté les opérations d’embauche et de recrutement. Les systèmes d’IA, qui s’appuient sur les données provenant des pratiques d’embauche et de recrutement passées, peuvent perpétuer, voire exacerber, cette subjectivité. Pour que les nouveaux systèmes d’IA ne contiennent pas ces préjugés et ne les perpétuent pas, il faudra réaliser des tests approfondis auprès de populations diverses et surveiller constamment les taux de sélection.

Autre sujet d’inquiétude, de nombreux outils IA manquent de transparence. Tout d'abord, l’IA est souvent mal comprise par les personnes ayant peu de connaissances en technologie, ce qui donne l’impression que l’informatique prend des décisions cruciales de manière aléatoire ou inconnue. Ensuite, il arrive parfois que même les créateurs des systèmes IA, pourtant très compétents en technologie, ne puissent pas expliquer le fonctionnement de leur système, ni expliquer pourquoi les caractéristiques de leur système IA sont pertinentes pour les processus de recrutement.

« Nous ne devrions pas prendre ces préoccupations à la légère. Les candidats ont le droit de savoir comment ils sont évalués, que ces évaluations équitables et qu’elles concernent bien l’emploi pour lequel ils postulent, observe le Dr Sherman.

Cependant, l’un des aspects prometteurs de cette technologie réside dans ses évaluations de la personnalité des candidats. Certains aspects de l’IA sont tout à fait utiles, car ils peuvent apporter évolutivité et vitesse, tout en permettant de réaliser des économies. Par exemple, les évaluations de personnalité qui font appel à l'apprentissage automatique pour des tâches spécifiques basées sur des recherches solides peuvent améliorer les évaluations habituelles de manière incrémentielle, » conclut le Dr Sherman.

L'avenir, c'est maintenant : IA, personnalité et impact

Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES