Recruter dans les métiers essentiels : 59% des candidats déclarent être souvent sans retour des recruteurs au cours de leur processus de recrutement

Image
 Work4

La pandémie de Covid-19 aura au moins eu une vertu : mettre en lumière, pour l'ensemble de la société, tous les métiers essentiels (production, logistique, transport, aide à la personne, industrie, intérim...).
Or malgré l'augmentation du chômage, les entreprises qui recrutent ont toujours autant de difficultés à trouver des candidats (source). L'enjeu n'est d'ailleurs pas tant d'obtenir un important volume de candidatures, que de dénicher le bon profil pour le bon poste.
Les entreprises font face à des contraintes opérationnelles mais aussi aux exigences des talents qui évoluent et s'accroissent de plus en plus.
De fait, de nombreuses questions se posent :

  • Où se rendent-ils pour postuler ?
  • Qu’attendent-ils d’un recrutement aujourd’hui ?
  • Quelle place prennent les réseaux sociaux dans leur recherche d’emploi ?
  • Comment perçoivent-ils la réactivité des recruteurs dans leurs processus de candidature ?

Work4, le spécialiste du sourcing dans les métiers essentiels, a réalisé une grande enquête fin 2020 auprès de plus de 10 000 répondants suite à leur candidature à des offres d’emploi, pour des postes non-cadres sur Facebook.

Avec un objectif : comprendre les comportements, les usages et les attentes des candidats familiers des réseaux sociaux, aussi bien dans leur recherche d’emploi que durant leur processus de recrutement.
Et il y a des surprises !
Par exemple, il faut savoir que près de 6 candidats sur 10 (58%) se servent uniquement d'Internet pour chercher un emploi. De plus, ils sont près de 27% à utiliser seulement leur téléphone mobile.

Un état des lieux qui va permettre d'adopter la bonne stratégie

Et si le processus de recrutement, tel qu'il existe aujourd'hui,  n'était plus en phase avec les priorités et le fonctionnement des candidats ?

En comprenant mieux leurs usages, il va ainsi être possible de  :

  • Faire évoluer le paradigme actuel en améliorant l'expérience des talents en recherche d'emploi. Cette démarche permettra in fine de maximiser les performances de recrutement et d'aider les employeurs à atteindre leurs objectifs.
  • Éduquer les recruteurs sur les meilleures pratiques et mettre à disposition un outil simple pour les mettre en application facilement.

Camille Cosnefroy (CEO Work4) souligne :

« Il est temps de démocratiser les techniques de lead management utilisées dans le marketing pour les appliquer aussi dans le recrutement ! L'étude montre qu'il est devenu indispensable de contacter le plus rapidement possible les leads entrants pour améliorer l'image de l'entreprise et donc sa marque employeur. »

Un déplacement d'usage dans la recherche d'emplois

58% des répondants font uniquement leurs recherches sur Internet. La simplicité d'utilisation du web permet aux candidats d'être très actifs dans leurs démarches : ils sont près de 9 sur 10 à utiliser plusieurs canaux. Les recruteurs ne peuvent donc plus se contenter d'avoir une présence restreinte en ligne s'ils veulent trouver des profils qualifiés.

Autre chiffre à retenir : 64% des candidats postulent sur les réseaux sociaux via leur mobile.

Or ce n'est pas sans conséquence sur le processus d'embauche :

  • les recruteurs doivent assurer une présence sur les réseaux sociaux ;
  • pour être performantes, les offres d'emploi doivent être mises au format responsive ;
  • le parcours de candidature doit être raccourci pour être adapté à l'acquisition mobile.
  • Renforcer sa présence sur les réseaux sociaux suppose aussi de mettre en place une stratégie de communication pertinente, notamment en investissant dans de la publicité ciblée : 69% des répondants ont déjà postulé à une offre d'emploi via cette méthode.

Il y a urgence à améliorer la marque employeur

Sans surprise, le CV est toujours au centre du processus de recrutement, tant pour les recruteurs que pour les candidats (85%). Ils sont d'ailleurs plus de 8 sur 10 à avoir leur curriculum vitae directement sur leur mobile.
En revanche, et c'est plus étonnant, la lettre de motivation ne semble pertinente qu'à 40% des répondants ! Elle vient d'ailleurs après le questionnaire de candidature (48%).

Autre élément notable : l'importance de l'image véhiculée par l'entreprise. Près d'1 candidat sur 2 considère qu'elle a une importance forte dans la décision de postuler ou non à une offre d'emploi. Pour 11% d'entre eux, il s'agit d'ailleurs d'un facteur déterminant.
Or il y a encore des efforts à faire de ce côté-là ! 2/3 des répondants restent souvent sans réponse de la part des recruteurs durant tout le processus d'embauche. Ce phénomène va pourtant totalement à l'encontre de l'objectif d'amélioration de la marque employeur...

Rubriques

Domaine

societes

Decideurs

Publié le