Dernières actus

Baromètre Shortways édition 2024 sur l'adoption du SIRH dans les organisations. Baromètre Shortways édition… voir

L’IA et la mobilité interne sont les priorités des DRH français pour 2024. Le monde du recrutement est en profonde… voir

Workelo dévoile, avec Ipsos, son nouveau baromètre annuel de l'onboarding. Quelles sont les attentes des… voir

À l’heure des débats autour de la réforme de simplification du bulletin de paie, les salariés vont-ils y voir plus clair ?

  • 34 % des salariés français estiment ne pas être suffisamment informés pour comprendre l’intégralité de leur fiche de paie.
  • 80 % des salariés français doivent demander proactivement des informations auprès du service dédié.

Si la lecture du bulletin de paie est un « vieux serpent de mer » pour les différents gouvernements, législateurs et professionnels des RH et de la paie, il semblerait que le Gouvernement Attal serait en passe de simplifier la lecture de ce document incontournable pour tous les salariés en France.

En tant que prestataire de services RH européen, SD Worx sait ô combien la paie est un domaine complexe – aussi bien pour les experts qui la constituent que pour les salariés qui la déchiffrent. Ainsi, OpinionWay a réalisé un sondage pour SD Worx afin d’avoir un aperçu de la relation qu’ont les salariés français avec leur bulletin de paie, en mars 2024.

Les résultats sont clairs : plus d’un tiers des Français interrogés pense ne pas être suffisamment informé pour comprendre l’intégralité de leur bulletin de paie. Dans une même proportion, 35 % des salariés affirment que leurs entreprises ne les informent pas des évolutions réglementaires qui peuvent impacter leur rémunération.

Qu’en sera-t-il si la réforme du bulletin de paie de 2024 est votée, et le cas échéant, appliquée ?

80 % des salariés doivent proactivement demander des réponses auprès de leur service paie

Si les questions financières restent centrales pour les Français, les salariés portent une attention particulière à leur bulletin de paie. Pourtant, ce document reste pour beaucoup difficile à déchiffrer. 34 % des employés estiment ne pas être suffisamment informés pour comprendre l’intégralité de leur fiche de paie. Ce sont surtout les salariés travaillant dans de grandes structures qui se sentent les plus lésés (42 %) par rapport à ceux travaillant dans des TPE-PME (27 %).

Pour y voir plus clair, la grande majorité des Français interrogés indique devoir proactivement demander des informations auprès de leur service paie (80 %).

Le « salaire net social » reste encore un mystère

D’après les résultats de ce sondage, lorsqu’il y a des changements (de formes ou de fonds) sur le bulletin de paie, les salariés français estiment ne pas être suffisamment informés. En effet, 35 % des répondants estiment ne pas être informés par leur service paie des évolutions réglementaires impactant leur rémunération. Notons que moins d’un salarié sur deux (48 %) a reçu des explications venant de son service paie concernant la mention « salaire net social » lorsqu’il est entré en vigueur en juillet 2023.

Par ailleurs, une nouvelle réforme du bulletin de paie semble se dessiner à l’horizon. En effet, après avoir été voté en Conseil des ministres (dans un ensemble de lois liées à la simplification de l’Économie), une mesure visant à faciliter la lecture des bulletins de paie devrait être débattue par les parlementaires français dans les jours qui viennent. Concrètement, les entreprises et salariés français savent-ils à quoi s’attendre ?

« En rassemblant différentes lignes relatives aux cotisations et contributions sociales en une seule, l’objectif premier de cette réforme est de clarifier la lecture de la fiche de paie en France » commente Abdelkader Berramdane, Responsable juridique chez SD Worx France.

« En réunissant l’ensemble des lignes liées aux cotisations et contributions sociales pour n’en former qu’une, cela mettra en exergue le coût pour l’employeur. Les salariés sont, avant tout, intéressés par les différents éléments de leur rémunération afin de s’assurer de la perception de toutes les sommes dues, ainsi que le net à payer versé sur leur compte bancaire. Le projet de réforme du bulletin de paie prévoit également une obligation de remise, sous format dématérialisé, des informations complémentaires permettant au salarié de comprendre l’ensemble des éléments de paie. En clair, ce seront, à l’avenir, deux documents au lieu d’un seul qui devront être adressés au salarié et voire dans certains cas sous deux formats différents. »

Au regard des travaux du projet de loi, l’employeur doit être en mesure de remettre au salarié un bulletin de paie détaillé à la demande de celui-ci. Pour répondre à cette demande mais aussi aux exigences de l’Administration fiscale (dans un souci de conformité) l’employeur doit pouvoir donner ce document sous deux formats. Selon M. Berramdane, la remise immédiate du bulletin détaillé est produite en même temps que le bulletin simplifié. Cela sera rendu possible par les éditeurs de paie, qui sont d’ores et déjà en train de préparer l’intégration de cette nouvelle réforme au sein de leurs solutions, et ce en fonction des conditions et règles votées dans les prochaines semaines.

À propos de l’étude

Sondage mené par OpinionWay pour SD Worx, auprès de 1 004 salariés de bureau, issu d’un échantillon de 1 321 salariés d’entreprises privées et publiques français âgés de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âges, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Cet échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne du 21 au 29 mai 2024.

Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES