Dernières actus

IA générative : seuls 20 % des décideurs français privilégient l’esprit critique de leurs employés. Plaidoyer pour… voir

IA génerative : l'association à compétence égale dévoile Diversichat. Le premier chatbot en faveur de la… voir

Santé mentale : l'autothérapie numérique pour améliorer l'état psychique des jeunes. D’après la dernière… voir

Baromètre des DRH – Edition 2024

Puteaux, 19 mars 2024 – Dans un contexte marqué par la volatilité de l’économie, des avancées technologiques galopantes et une prise de conscience aiguë des enjeux sociaux et environnementaux, les décideurs RH doivent plus que jamais anticiper, s’adapter et préparer l’avenir avec résilience et agilité. 

Les enjeux liés à l’émergence de l’lA générative s’invitent dans les réflexions des décideurs, même si la majorité des entreprises ne sont pas encore prêtes pour son déploiement. C’est ce que révèle la nouvelle édition du Baromètre des DRH réalisée par WTW, ABV Group et RH&M et à laquelle 108 DRH d’entreprises de toutes tailles et de tous secteurs ont participé.

« Depuis plusieurs années, le rôle des DRH évolue : ils sont aujourd’hui un moteur du changement organisationnel et agissent de manière proactive pour répondre aux défis auxquels les entreprises sont confrontées. En 2024, leur priorité reste l’accompagnement de la transformation des entreprises. Si le déploiement de l’intelligence artificielle (IA) semble être un allié précieux pour y répondre, notamment pour générer des gains d’efficacité et proposer de nouveaux services à plus forte valeur ajoutée, seule une minorité des DRH considèrent que leur entreprise est prête » souligne Laurent Termignon, directeur de l’activité Work & Rewards chez WTW.


« Pour 2024, si la maîtrise de l’inflation est sortie du podium des priorités des entreprises, la croissance du chiffre d’affaires et l’amélioration de la profitabilité redeviennent leurs priorités stratégiques. Il n’y a donc plus de surprise à constater que les DRH, premiers acteurs de la maîtrise des coûts dans leur entreprise en 2023, formalisent leur rôle dans la constitution du résultat 2024 : participer à l’optimisation des coûts colle la 2ème place de leurs priorités pour l’entreprise. Pour les coûts sociaux, ils donnent priorité à la maîtrise des coûts et à la réduction des coûts (+50%) » ajoute Damien Riso, directeur associé chez AVB Group.


Parmi les principaux enseignements de cette édition :


La transformation de l’entreprise, au cœur des priorités des DRH

  • Pour 81% des DRH, soutenir et accompagner la transformation de l'entreprise reste la première priorité de leur fonction. Dans un marché du travail moins tendu, renforcer l’attractivité de leur entreprise arrive en deuxième position avec 37%, en fort recul par rapport à 2023 (52%), suivi par l’amélioration de l’expérience salarié jugée cruciale par 36% des DRH (vs 39%).
  • La transformation de l'entreprise passe pour 70% des répondants (vs 64%) par la mise en place d’une organisation favorisant l’innovation et l’agilité. La dématérialisation des tâches et la robotisation (48% vs 44%), ainsi que la mise en place d’une démarche de Gestion des Emplois et des Parcours Professionnels (GEPP) ou de Strategic Workforce Planning (41% vs 44%) arrivent ensuite. Le déploiement de l'IA semble tout aussi important que la restructuration de l’entreprise (31% vs 26%) reflétant une prise de conscience croissante de son rôle dans la transformation. L’adaptation de l'organisation au travail hybride ne semble plus une priorité (16% vs 35%), tant le télétravail est entré dans les mœurs.


L’adoption de l’intelligence artificielle (IA), un enjeu émergent chez les DRH

  •  Pour 70% des DRH, l’enjeu majeur attendu de l'utilisation de l'IA est la simplification des tâches complexes et répétitives afin de réaliser des gains d'efficacité. En outre, l'IA permettra de proposer de nouveaux services à forte valeur ajoutée (56%) et favorisera la collaboration homme/machine (39%).
  • Une majorité significative des répondants (71%) estiment que leur entreprise est en retard face aux enjeux de l'IA générative. Seuls 25% se considèrent prêts, et 4% en avance.
  • Préparer et sensibiliser les salariés et les dirigeants aux possibilités de ces nouveaux outils est une priorité pour 68% des DRH, suivie de près par la nécessité de former les collaborateurs à leur utilisation (67%). A contrario, plus de la moitié (59%) souhaitent faire prendre conscience des limites des IA mises en place.
  • Les DRH considèrent que les principaux impacts RH de l’IA générative sont le redéploiement des salariés vers des tâches à forte valeur ajoutée (55%), la révision des socles de compétences (46%), ainsi que la possibilité de compenser les difficultés de recrutement (32%). Ils ne sont que 11% à évoquer un risque de réduction des effectifs.


Une prise en compte accrue de la qualité de vie au travail, un facteur d’engagement et de fidélisation des collaborateurs

  •    En matière de RSE, Diversité, Equité et Inclusion, les DRH se mobilisent toujours en tout premier lieu sur la qualité de vie au travail et le bien-être des collaborateurs (77% vs 85%).
  • La promotion de l’inclusion, l’équité et la diversité (76% vs 77%) est également une priorité majeure. La réduction de l’impact environnemental prend la 3e place (44%, un chiffre identique à celui de 2023), suivie de l’employabilité des seniors en forte hausse (43% vs 31%).
  • Deux thématiques occupent une place privilégiée dans la politique de gestion des talents, considérées chacune comme très importantes par 89% des DRH : l’engagement et la fidélisation des collaborateurs d’une part, et l’attractivité, et la marque employeur. Viennent ensuite, avec 81%, le développement des compétences et le management de la performance. A noter, le sujet de l’allongement des carrières et de l’emploi des seniors progresse de 6 points (31% vs 25%).
  • Pour 88% (vs 79%) des DRH, le recours au télétravail permet de favoriser un meilleur équilibre de vie pour les salariés et pour 79% (vs 87%), il améliore l’attractivité de l’entreprise.
  • En termes de politique de rémunération, la gestion du salaire de base demeure la priorité pour les DRH (67% vs 74%), devant l’égalité Femmes-Hommes (64% vs 57%) et l’équité de traitement entre les salariés (59% vs 64%).
  • Selon les DRH, l’absentéisme impacte l’engagement des collaborateurs (82%) mais également l’organisation et la gestion des ressources (71%). Il engendre également des risques psychosociaux (69%). Pour le réduire, ils privilégient l’écoute des salariés (81% vs 69%), devant l’amélioration de l’environnement de travail (75% vs 71%), la formation et la sensibilisation des managers (73% vs 56%), ainsi que la prévention (72% vs 64%).


Retour au calme attendu sur les recrutements en 2024 et influence réaffirmée des problématiques sociétales

   Contrairement à 2023, les DRH anticipent une stagnation des recrutements (53% vs 44%). Ils sont seulement 32% à penser qu’ils vont augmenter (vs 47% en 2023 vs 61% en 2022).
   Selon les DRH, l’impact écologique de l’entreprise (56%), la situation géopolitique (31%) et les phénomènes de grande démission et de quiet quitting (18% vs 30%) sont les thématiques qui influenceront le plus leur organisation en 2024.


« 2024 se dessine comme une année charnière à tous points de vue : technologique avec l’entrée dans l’âge d’or de l’IA générative, géopolitique avec des conflits jusque-là impensables à nos portes, environnemental avec la crise climatique, qui rendent à la fois notre monde illisible et imprévisible et le rôle du DRH délicat, épineux, exigeant, et demande un niveau de subtilité et de finesse inédit. Son champ d’action ne cesse de s’élargir, son horizon se complexifie pour le placer définitivement au cœur de toutes les stratégies d’entreprise et installer le binôme PDG DRH comme le tandem d’avenir » conclut Delphine Lancel, directrice associée du groupe RH&M.

METHODOLOGIE

L’édition 2024 du Baromètre des DRH a été menée du 1 décembre 2023 au 31 janvier 2024 à l’aide d’un questionnaire en ligne auquel 108 DRH d’entreprises de toutes tailles et industries confondues ont répondu.

 

societes
Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES