Dernières actus

QVCT : bien-être & actions santé, une attente clé pour les 18-34 ans. L’allongement de la durée du travail… voir

Pourquoi il faut cesser d’alimenter le culte de la performance en dépit du sommeil . Une sacralisation dangereuse… voir

5 conseils pour se déconnecter du travail en vacances et protéger sa santé mentale (et son couple). Alors que… voir

Définir et atteindre des objectifs ambitieux est la clé pour faire de la croissance en entreprise. Mais, aligner les efforts de chaque membre d’une équipe sur une vision commune en gardant tout le monde motivé au quotidien peut s'avérer un défi de taille. Une méthodologie imaginée par IBM dans les années 70 a gagné en popularité ces dernières années : celle des Objectives and Key Results (OKR).

Adoptée par les géants technologiques de la Silicon Valley, cette approche novatrice offre un cadre structuré pour définir des objectifs audacieux et mesurables, tout en favorisant l'alignement stratégique, la transparence et la responsabilisation des équipes. Son efficacité éprouvée a propulsé les OKR au rang d'outil incontournable dans diverses industries, des startups aux multinationales.

La méthode OKR, de quoi parle-t-on concrètement ?

Les OKR sont composés de deux éléments clés : les objectifs stratégiques (Objectives) et les résultats clés (Key Results).

Les objectifs stratégiques sont le but que l'entreprise ou l'équipe souhaite atteindre. Ils doivent être ambitieux, inspirants et alignés sur la vision globale de l'organisation.

Les résultats clés quant à eux sont des mesures quantifiables qui permettent d'évaluer la progression vers la réalisation des objectifs. Ces derniers doivent être spécifiques, mesurables, atteignables, pertinents et limités dans le temps.

C'est un système qui permet de transformer une vision ambitieuse en actions mesurées, avec un alignement sans précédent entre la direction et l'ensemble des équipes.

Comment cela fonctionne ?

Voici comment fonctionne cette méthodologie en sept étapes :

   Définir la « North Star » : La direction définit la mission de l’entreprise, un but général qui reflète sa vision à long terme.

   Établir les OKR annuels : Les objectifs annuels de l'entreprise sont définis en se concentrant sur les domaines prioritaires identifiés. Ces objectifs doivent être ambitieux mais réalistes, et alignés sur la vision stratégique à long terme.

   Décomposer en OKR trimestriels : Les équipes, en collaboration avec la direction, définissent des objectifs clairs et motivants pour chaque trimestre et chaque individu. Ces objectifs trimestriels doivent contribuer à la réalisation des objectifs annuels

   Associer des résultats clés pour chaque objectif : Il faut établir 3 à 5 résultats clés mesurables et quantifiables pour chaque objectif trimestriel. Cela permettra de suivre les progrès vers la réalisation des objectifs.

   S’accorder sur la roadmap : Les actions de chaque équipe sont définies avec des responsables et des échéances à respecter.

   Suivi et ajustements : Pendant le trimestre, des réunions de suivi sont organisées régulièrement pour assurer le bon déroulement des actions de la roadmap et procéder aux ajustements nécessaires.

   Évaluation, révision et adaptation : À la fin du trimestre, il faut évaluer objectivement les résultats obtenus puis organiser une rétrospective pour tirer les leçons et préparer le prochain cycle.

Les bonnes raisons d’utiliser la méthode OKR

L'adoption de la méthode de management et de gestion des OKR offre de nombreux avantages pour les entreprises et les équipes :

-         Alignement stratégique : Les OKR permettent d'aligner les efforts de chaque membre de l'équipe sur le cap stratégique de l'entreprise, créant ainsi une vision commune et une synergie accrue. Cet alignement donne un sens au travail de chacun et favorise l'engagement et la motivation.

-         Clarté des objectifs : En définissant des objectifs clairs, ambitieux mais réalistes, les OKR offrent une direction précise à suivre. Chaque membre de l'équipe sait exactement ce qui est attendu et comment son travail contribue aux objectifs globaux.Cette clarté permet aux équipes de se concentrer sur les priorités essentielles et d'éviter de se disperser.

-         Responsabilisation et autonomie : Chaque membre de l'équipe est responsable de la réalisation de résultats clés spécifiques liés aux objectifs. Cela responsabilise chaque individu sur sa contribution aux objectifs de l'équipe et de l'entreprise, tout en favorisant l’autonomie et l'agilité face aux changements.

-         Transparence et suivi régulier : La visibilité des objectifs et des résultats clés encourage la transparence et le suivi régulier des progrès. Cela permet d'identifier rapidement les obstacles, d'ajuster les stratégies et de célébrer les succès.

-         Agilité et adaptation : Le cycle itératif des objectifs permet à l’entreprise de s'adapter rapidement aux changements et d’avoir une agilité pour rester pertinent. Cela évite le découragement lié aux objectifs devenus obsolètes et maintient l'équipe motivée et engagée.

Libérez le potentiel de votre entreprise avec les OKR

L'adoption de la méthodologie des OKR représente un véritable challenge pour les entreprises soucieuses de convertir les idées en actions.

Cette approche renforce le sentiment de responsabilité, les individus se sentent valorisés et motivés à relever des défis ambitieux, sachant que leurs efforts ont un impact direct sur la réussite de l'entreprise.

Cependant, pour tirer pleinement parti de cette méthode d’encadrement, il est essentiel de créer un environnement propice pour réussir leur mise en œuvre. Favoriser l'autonomie des équipes et communiquer de façon transparente sont des prérequis indispensables. Les managers doivent être prêts à laisser les équipes expérimenter, ajuster leurs approches de manière agile et apprendre de leurs expériences.

Il faut également rester vigilant et utiliser les OKR de façon appropriée. Se fixer trop d'objectifs ou détourner la démarche pour en faire des outils de sanction peut s'avérer contre-productif. Un objectif non atteint par un collaborateur ne doit pas être nécessairement être perçu comme un échec, mais plutôt comme une occasion d'apprendre et de s'améliorer. Si les objectifs se transforment en menaces, la confiance et l'engagement des équipes risquent d'être compromis, poussant les différents collaborateurs à éviter les défis ambitieux par peur des conséquences.

En adoptant une philosophie de transparence, d’autonomie dans le travail et une communication fluide, les entreprises peuvent libérer le potentiel de leurs équipes et atteindre des niveaux de performance exceptionnels. Les idées se concrétisent, les projets avancent et les individus se sentent valorisés, engagés et motivés à contribuer à la réussite collective.

 

tags

Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES