Etudes
  • 39 % des candidats “ghoste” un employeur en raison d’une mauvaise expérience lors du process de recrutement

39 % des candidats “ghoste” un employeur en raison d’une mauvaise expérience lors du process de recrutement

39 % des candidats “ghoste” un employeur en raison d’une mauvaise expérience lors du process de recrutement

Grâce à son rapport comprenant les résultats d'une enquête Dynata d'iCIMS auprès de 1000 adultes américains, réalisée en juin 2022

Paris, le 15 septembre 2022 – iCIMS, éditeur de la plateforme de recrutement Talent Cloud, a réuni des chiffres démontrant un accroissement accru de l’effet “ghosting”. Pratique très courante sur les sites de rencontres, le phénomène du ghosting s'est propagé au secteur du recrutement. Devenir un « fantôme » n'est jamais une expérience agréable pour les recruteurs qui constatent que de plus en plus de candidats disparaissent au milieu du processus d'embauche. 

Il est de plus en plus fréquent que les entreprises se retrouvent avec des candidats ne répondant plus aux messages que les RH de l’entreprise leur adressent. Ces candidats disparaissent soudainement sans aucune explication. Lorsqu’on interroge ces candidats, 39 % d’entre eux disent avoir renoncé à un emploi au cours des 18 derniers mois, car ils ont eu une mauvaise expérience au cours du process de recrutement. Cela peut également s'expliquer par le manque de flexibilité des entreprises et une nouvelle envie de choisir l'endroit où ils veulent travailler. 

A noter que 16 % des candidats “ghoste” un employeur car ils pensent que le job ne leur conviendra pas et 10 % car durant le recrutement en cours ils ont reçu une meilleure offre ailleurs.

39 % des candidats “ghoste” un employeur en raison d’une mauvaise expérience lors du process de recrutement
Publié le
Il y'a 2 semaines
Changed
Il y'a 2 semaines