Dernières actus

Réforme du bulletin de paie : 1 salarié sur 3 ne comprend pas ce document. À l’heure des débats autour de la… voir

Cornerstone acquiert SkyHive, plateforme cloud de gestion des talents et de reskilling. Cette aquisition permet à… voir

FATEC favorise l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes dans l'entreprise. L’entreprise… voir

Le name and shame, ou mise au pilori, est une pratique qui consiste à dénoncer publiquement les comportements nuisibles d'un individu, groupe ou entreprise. Cette pratique est souvent utilisée pour lutter contre les mauvaises pratiques, telles que les discriminations, les atteintes à l'environnement ou les fraudes.

Le name and shame peut être utilisé par des organisations non gouvernementales (ONG), des médias ou des citoyens. Il peut se faire sous forme d'articles de presse, de rapports, de campagnes de sensibilisation ou de manifestations.

Le name and shame peut être un moyen efficace de mettre la pression sur les entreprises ou les individus concernés. Il peut les inciter à changer leurs comportements et à respecter les normes sociales.

Cependant, le name and shame peut également être critiqué. Certains estiment qu'il s'agit d'une forme de justice privée qui peut s'avérer injuste. D'autres craignent que le name and shame ne nuise à la réputation des personnes ou des entreprises concernées, même si elles sont innocentes.

Voici quelques exemples de name and shame :

  • Une ONG qui publie un rapport dénonçant les conditions de travail dans une entreprise
  • Un média qui diffuse un reportage sur les discriminations à l'embauche
  • Des citoyens qui lancent une campagne de boycott contre une entreprise accusée de pollution

Le name and shame est une pratique controversée, mais qui peut avoir un impact positif sur la société.

Sticky Menu
COLOR SKINS
COLOR SCHEMES